53-20190207_c111 27-20170913_c48-3 30-20190826_c090 42-20170913_c53

Dossiers photographiques


Des fresques historiques par les fondateurs du street art parisien, entre autres Miss.Tic et Jeff Aérosol, mais pas que.
20170914_c64.
Au numéro 29, cette boutique (qui ouvre de temps à autre) couverte de tags révèle quelques perles; © Creative Commons by NC SA (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale)
20190207_c140
par Silex; © Creative Commons by NC SA (Attribution: Michel Racine)
20190207_c139
par SMILE; © Creative Commons by NC SA (Attribution: Michel Racine)

11-20190826_c068
Chez Gladines à l'automne 2017; © Michel Racine

Le street art est très présent sur les murs du numéro 30. La fresque historique de Speedy Graphito a disparu, mais Miss.Tic renouvelle ses fresques lorsque c'est nécessaire.
30-20170913_c46
Alerte à la bombe, par Miss.Tic; ©CC by NC SA
30-20181002_c57
Souriez, vous êtes vivants, par Miss.Tic, 2018; © CC by NC SA (Attribution: Michel Racine)
30-20170913_c47
Un homme peut en cacher un autre; © CC by NC SA

14-20170913_c70
Mieux que rien c'est pas assez par Miss.Tic, 2010 ?; © CC by NC SA (Attribution: Michel Racine)
11-20190826_c068
30 rue des cinq Diamants, état à l'automne 2017; © CC by NC SA (Attribution: Michel Racine); cliquez sur l'image pour voir les fresques successives.

La fresque de Speedy Graphito ci-dessus date de 2010 et a été recouverte en 2018 (cliquez sur l'image pour les versions successives). Le pochoir de Miss.Tic, lui résiste au temps.
04-20190207_c139
30 rue Buot, par Mosko et Associés, 2010 ?; © CC by NC SA (Attribution: Michel Racine)

Mosko et associés (Michel Allemand et Gérard Laux) peignent des animaux africains sur les murs de Paris; la fresque est probablement très ancienne.

20190826_c052
Le temps est un sérial qui leurre, au 23, par Miss.Tic, avant 2006; © CC by NC SA
20190826_c074
Je ne brise pas que les coeurs, au 27, par Miss.Tic, 2010 ?; © Creative Commons by NC SA
/20190826_c062
Avec l'amour, avec le temps, au 27, par Miss.Tic; © Creative Commons by NC SA

20190826_c052
Dans nos jardins secrets, au 38, par Miss.Tic; © Creative Commons by NC SA
20190826_c074
L'abus de plaisir est excellent pour la santé, au 44, par Miss.Tic; © CC by NC SA
Les oeuvres de Miss.Tic ne se cantonnent pas au numéro 30, elle est présente dans toute la rue.
44-20170913_c56
J'ai du vague à l'homme, au 44, par Miss.Tic; © Creative Commons by NC SA (Attribution: Michel Racine)
39-20190207_c087
Tu me fais rêver pour mieux m'endormir, au 39, par Miss.Tic; © Creative Commons by NC SA (Attribution: Michel Racine).

L'une des plus anciennes fresques de la rue est probablement celle de Jef Aérosol au numéro 21.
45-20170913_c61
# 45, Louise Attaque, par Jef Aérosol; © CC by NC SA
45-20170913_c60
45 rue des cinq diamants par Jef Aérosol; © CC by NC SA (Attribution: Michel Racine)
21-20170914_c54
Au numéro 21, par Jef Aérosol, 2006; © CC by NC SA

Anomalie, c'est le titre de l'album de Louise Attaque sorti début 2016 après 10 ans de silence. Les trois portraits sont ceux des membres historiques du groupe (Gaëtan Roussel au chant et guitare, Arnaud Samuel au violon et Robin Feix à la basse). C'est Jef Aérosol qui a réalisé la pochette du disque, et il semble même qu'il soit devenu officiellement membre du groupe.

Les numéros 44 et 46 présentent deux petites mosaïques.
45-20170913_c60
Coluche par K-Bal; © Creative Commons by NC SA (Attribution: Michel Racine)

La première est un hommage émouvant à Coluche.
45-20170913_c60
Walery Wroblewski, par Jérôme GULON, dit Morèje; ©Creative Commons by NC SA (Attribution: Michel Racine)

La seconde est aussi un hommage, mais si peu reconnaitront le portrait, c'est qu'il faut bien plus remonter le temps: Walery Wroblewski a été nommé commandant militaire par le conseil de la commune de Paris il a défendu en vain la Butte aux Cailles. La mosaïque est présente sur le local de l'association des Amis de la Commune de Paris.
17-20170914_c78
Par Zabou au numéro 31; © Creative Commons by NC SA (Attribution: Michel Racine).