tibet_flag_128x96

Cette page est un hommage au peuple tibétain.

Tibet flag
Le drapeau tibétain, public domain

Le parcours de la flamme olympique à Paris le 7 avril 2008,

tel qu'il fut

La Chine est une dictature, un tortionnaire

C'est sur le parvis des Droits de l'Homme, au Trocadéro, que s'est réunie ce matin la communauté tibétaine venue manifester son opposition au régime chinois et à la répression au Tibet. Face à la Tour Eiffel , d'où est partie à la mi-journée la flamme olympique, des dizaines de drapeaux jaune, rouge et bleu, aux couleurs du Tibet, flottent au vent. Plusieurs centaines de Tibétains de Paris et de province mais aussi de Belgique, de Hollande, ou d'Angleterre, portant T-shirts jaunes «Tibet, we stand by you» ou «gardons les yeux ouverts», se mêlent aux militants solidaires de leur cause, aux très nombreux journalistes français et étrangers, et enfin aux simples touristes.

Paris met la flamme olympique sous l'éteignoir

Sous la pression des défenseurs des droits de l'homme et du Tibet, le voyage de la flamme olympique d'Athènes à Pékin a sombré dans le chaos lundi à Paris où la torche a effectué une grande partie du trajet en autocar. Le premier incident avait éclaté dès le départ au premier étage de la Tour Eiffel.
et tel que le raconte l'agence officielle China.org

Le périple de l'harmonie

La cinquième étape du relais olympique de Beijing a eu lieu le 7 avril à Paris en France. Bravant les manifestations de quelques séparatistes tibétains, le relais olympique a pu être réalisé comme prévu.


paris_emorales_toureffeil
Banderole RSF déployée sur la Tour Eiffel © E. Morales
paris_emorales_hoteldeville
Paris défend les droits de l'Homme partout dans le monde, banderolle sur l'hôtel de ville © E. Morales
Les officiels chinois ont décidé qu'ils ne feraient pas d’arrêt ici [devant l'Hôtel de Ville], parce qu’ils étaient en colère contre les citoyens parisiens qui exprimaient leur soutien aux droits de l'Homme. C'est leur responsabilité.
paris_flags_c_o_cn
La cérémonie du départ du relais s'est tenue à 12h30 au premier étage de la tour Eiffel. M. Jiang Xiaoyu, directeur général du groupe opérationnel du relais olympique de Beijing et vice-président exécutif du BOCOG, a passé la torche à un représentant de la mairie de Paris. Ensuite, ce dernier l'a passée à l'ancien champion d'athlétisme Stéphane Diagana.


paris_emorales_bus
La flamme, enfermée dans un bus, progresse sous les huées des parisiens © E. Morales
Face à un tunnel perturbé par des séparatistes tibétains, le groupe opérationnel du relais olympique de Beijing a jugé plus prudent d'éteindre la torche et de continuer le relais en car pour des raisons de sécurité.

Le porte-parole du Centre du relais olympique du BOCOG Qu Yingpu a déclaré là-dessus que les médias étrangers avaient tout faux sur l'extinction de la Flamme olympique. Compte tenu de la situation sur place, c'était seulement un changement du mode de relais en vue de sauvegarder la dignité de la Flamme olympique. Le relais olympique à Paris s'est bien accompli selon les plans des organisateurs, et la Flamme olympique a toujours flamboyé, a-t-il insisté.


paris_emorales_ccaron
Christine Caron ne verra jamais arriver le relayeur qui devait lui transmettre la flamme, et pour cause: celle-ci est enfermée dans un bus © E. Morales
Je suis, je le souligne, singulièrement surpris par la conduite de ceux qui avaient la responsabilité, au terme de la charte olympique, les Chinois, par leur comportement dans les rues de Paris.
paris_ccaron_c_o_cn
La torche olympique a reçu un accueil chaleureux des Parisiens au long de la Seine et sur les Champs-Elysées. Lors de la cérémonie au stade Charléty, M. Jiang Xiaoyu a martelé : «Aujourd'hui, nous venons à Paris avec la Flamme olympique pour propager l'esprit olympique, pour exprimer l'enthousiasme des athlètes et du peuple chinois, et pour respecter le baron Pierre de Coubertin et sa pensée. Nous aimons tous les Jeux olympiques et défendre la dignité de la Flamme olympique est devenu une responsabilité universelle comme la paix, l'amitié et le progrès. Le peuple chinois entend lutter fermement pour établir avec les peuples de tous les pays un monde pacifique, prospère et harmonieux.»


En général, est juste ce qui réussit, est faux ce qui échoue

La méthode chinoise reste toujours la même : accuser les opposants de tous les maux, minimiser l'importance de la contestation, ignorer les critiques, garder la ligne.

A Paris, ça n'a pas marché.

A la décharge de Beijing, la flamme olympique, inventée par le régine hitlérien lors des JO de 1936, a perdu depuis longtemps son image de paix, de fraternité entre les peuples, de pureté si tant est qu'elle l'ai jamais possédé. Le sombre comportement du régime chinois, maniant emprisonnements massifs et exécutions capitales, tirant à balle sur les tibétains en révolte, qualifiant le Dalaï-lama de terroriste, fait déborder une coupe déjà bien pleine.

Les jeux ne sont pas des jeux, c'est le culte de la performance, élitiste, infantile et barbare, avec tout ce qu'il implique en terme de préparation physique et mentale, de dopage (inavoué ou écarté).
jmenottes_olympiques
Menottes olympiques © tibet.org

Mais le 7 avril, la flamme a progressé sous les huées de parisiens, de quoi ravir les généreux sponsors des JO qui ont acheté fort cher le privilège d'être associé a une image aussi positive. Voici leurs noms :
Partenaires internationaux : Coca-Cola, Atos Origin, General Eletric, Kodak, Lenovo, Manulife, Mc Donalds, Omega, Panasonic, Samsumg, Visa, Audi (Volkswagen Porsche).
Partenaires français : Adidas, EDF, Française des jeux, Publicis, Orange, Tarkett, Groupe Accor (Sofitel, Pullman, Novotel, Mercure, Adagio, Ibis, Formule 1, Tickets restaurants, Club Med, Groupe Lucien Barrière, Wagons Lits)
Fournisseurs officiels : Aristeia, Brossard, Elis, Haribo.

La publicité pour les marques citées est totalement gratuite, faites en bon usage.

Références

Les photographies belles et expressives d'Ernest Morales sont sous licence Creative Commons

Les autres documents sont présentés dans cette page en utilisant le droit de citation.