20190624_c090 20190624_c090

Dossiers photographiques

A partir de 2008, Nessé va recouvrir les 3 000 m2 de béton d'un immense viaduc construit pour séparer la circulation automobile et celle du train. Les fresques racontent l'avant et l'après la construction de l'estacade, rendent hommage aux cheminots et, à travers les dernières réalisations, nous rapellent que le train est aussi un mode transport qui fait rêver. Au delà de la course à la vitesse qui à animé la fin du 20e siècle (avec le TGV), le train développe un univers qui lui est propre, une des facettes de l'idée du voyage, l'intérêt n'étant plus seulement le but du voyage, mais le voyage en lui-même. "All the fun is getting there", une des raisons d'être de ce site.
20180329_c183
Le tram Pont de Claix - Vif, par Nessé, ; © Creative Commons by NCSA (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale).

La Société grenobloise de tramways électriques est crée en 1896 et gérera, à son apogée, 103 km de voies. Les derniers tramways s'arrêteront de circuler en 1952, remplacés par des bus ou des trolleybus; le tramway fait son retour à Grenoble en 1987, un moyen de transport aujourd'hui plébiscité transportant plus de 200 000 passagers par jour sur 43 km de lignes (données 2015).
Les premières fresques peintes par Nessé subissent l'épreuve du temps et tendent à disparaitre; lorsqu'elles sont encore présentes, elle permettent de mesurer l'évolution des styles choisis par l'artiste.
20180329_c226
Autorail sur les viaducs du Trièves, par Nessé 2007; © Creative Commons by NCSA (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale).
La construction de l'estacade est logiquement documentée:
20190624_c090
Intervention sur la ligne Grenoble - Valence au niveau du quartier de l'Aigle, par Nessé 2007; © Creative commons by NCSA (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale).
20240516_c78
Le passage à niveau (avant la construction de l'estacade), par Nessé 2007 (la couleur rouge ajoutée en 2020), rue Nicolas Chorier; © Creative Commons by NCSA (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale).
20180329_c184
Une Mikado 141p No15 au passage à niveau de l'Aigle vers 1947, rue Camille Desmoulins, par Nessé 2009; © Michel Racine.
Les fresques qui suivent s'inscrivent dans une extension des fresques vers le sud et rendent hommage au PLM.
20210703_c059
Une gare du PLM, par Nessé 2020; © Creative Commons by NCSA (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale).
20210703_c062
Vue du PLM, la nuit, par Nessé 2020; © Creative Commons by NCSA (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale).
20210703_c054_1
Portraits de cheminots par Dire, 2020; © Creative Commons by NCSA (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale).

Hommages et nostalgie

Côté avenue de Vizille des fresques un peu plus récentes constituent des hommages personnels à des cheminots présents sur la scène locale ou nous rappellent de grandes innovations dans l'histoire du train ou de la SNCF dont il faut souhaiter que certaines trouvent une renaissance, comme les trains de nuit.
20180329_c201
Hommage à Jean Molina, par Nessé, 2016, dédié à Sety et sa famille; © CC by NCSA (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale).
20180329_c198
Grenoble poste 3, par Nessé; © Creative Commons by NCSA (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale).

20240516_c84
Tri postal pendant le transport en train, par Nessé, 2020; © CC by NCSA (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale).
20240516_c85
Les wagons-lits, par Nessé, 2020; © Creative Commons by NCSA (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale).

20240516_c82
La contrôleuse, par Nessé, 2020; © Creative Commons by NCSA (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale).
20240516_c85
Guignol, par Nessé et Besok, 2007; © Creative Commons by NCSA (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale).

La partie inférieure de la fresque conserve le portrait de Besok.


Voyage initiatique

20180329_c234
"The last train to Pingyuan", par l'artiste chinoise Tingweng, de HongKong, peint en 2012
© Michel Racine.

En 2020 Nessé à repris presque tous les murs longeant la rue Joseph Rey. Mise à part la fresque conservée The last train to Pingyuan, peinte en 2012 par l'artiste Tingweng, de HongKong, très antérieure aux autres, l'ensemble nous fait voyager dans l'espace et dans le temps entre Savoie et Sicile et constitue un vibrant hommage au train.

20210703_c100
Rue Joseph Rey; Le chemin de fer de la Mure, vers 1930, au passage de la Rivoire, par Nessé, 2020; © Creative Commons by NCSA (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale).
train-de-la-mure-rivoire-iseremag%C2%A9M.Dauphinoisjpg.jpg
Un train de charbon, vers 1930, au passage de la Rivoire, auteur inconnu; © Conseil Général de l'Isère, Musée Dauphinois.

Nessé s'est souvent inspiré de photographies d'époque. La fresque représentant le train de La Mure est minutieusement fidèle à la photographie qui l'a inspirée et le traitement graphique superbe.
Les scènes de gare sont nombreuses. L'ambiance évoque photos de familles et cartes postales anciennes. Beaucoup trouveront dans cette série au moins une fresque évoquant un souvenir personnel, instant de vie et d'émotion, là où «le temps s'oublie».

train-de-la-mure-rivoire-iseremag%C2%A9M.Dauphinoisjpg.jpg
Clelles-Mens: la gare et le Mont Aiguille, par Nessé, 2020; © CC by NCSA (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale).
train-de-la-mure-rivoire-iseremag%C2%A9M.Dauphinoisjpg.jpg
Clelles-Mens: la gare et le Mont Aiguille, Carte postale; domaine public.


20220701_c053
Gare d'Annot, par Nessé, 2020; © Creative Commons (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale).
Annot, 1982
Photographie de Peter Velthoen, 1982; © Peter Velthoen.

20210703_c099
La Fressinouse, par Nessé, 2020; © Creative Commons (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale).
20210703_c112
Vico del Gargano, par Nessé, 2020; © Creative Commons (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale).

Sur le côté des deux dernières fresques, l'Apprenti (alias Jérome Favre) nous gratifie de sentences poétiques qui donnent un sens à la série. Ce voyage initiatique devrait ravir tous les amoureux du train.

20210703_c109
«Elle cherche son ile, il cherche son aile», rue Joseph Rey; Gare de Ciao da Taormina, Sicile, par Nessé, 2020; © Creative Commons by NCSA (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale).
20210703_c106
«A travers les vitres du train,le soleil et moi faisons la course, seul état où le temps s'oublie», rue Joseph Rey; coucher de soleil sur le Lac du Bourget et la Dent du Chat, vers la courbe de Brison Saint Innocent, par Nessé, 2020; © CC by NCSA (Attribution: Michel Racine).
J'ai souvent emprunté cette ligne entre Aix-les-bains et Culoz. Difficile alors de rester insensible au paysage qui défile à travers la fenêtre du train, comme au cinéma; une réalité sublimée et intensément poétique si les couleurs du ciel et du lac s'y prêtent.

Une autre facette du street art !

Bibliographie

↑ Le petit train de La Mure. La ligne (qui a transporté le charbon jusqu'en 1988) a fermé en 2010, à la suite d'un éboulement; elle doit rouvrir en 2021 sous forme d'un train touristique. Ce site officiel nous fait découvrir l'histoire du premier train électrique au monde (une ligne de 30 km construite en six ans, à partir de 1881, électrifiée de 1903 à 1912).