20120219_c011
20120218_c11

20121005_c59-2
Monastère (Kyaung) Tingaza, Mandalay, 2012; les deux moines m'invitent à visiter l'intérieur de ce bâtiment qui affiche avec nostalgie une splendeur passée; © Michel Racine

Kyaung Shwe In Bin

20121005_c26
Monastère (Kyaung) Shwe In Bin, 2012; © Michel Racine

Construit à la demande de deux riches marchands chinois, le monastère de Shwe In Bin est un exceptionnel exemple de teck sculpté. Délaissé par les birmans, c'est plus un musée qu'un temple et en absence de groupe de touristes, l'endoit est calme et paisible.
20121005_c24
Monastère (Kyaung) Shwe In Bin, Mandalay, 2012; © Michel Racine

20121004_c39
Monastère (Kyaung) Shwe In Bin, Mandalay, 2012; © Michel Racine
20121004_c23
Monastère (Kyaung) Shwe In Bin, Mandalay, 2012; © Michel Racine
20121004_c39
Monastère (Kyaung) Shwe In Bin, Mandalay, 2012; © Michel Racine

20121005_c30
Une explosion de clochetons sculptés; monastère (Kyaung) Shwe In Bin, 2012; © Michel Racine

Kyaung Tingaza

20121005_c58
Monastère (Kyaung) Tingaza, 2012; © Michel Racine

A quelques centaines de mètres du monastère de Shwe In Bin, déjà l'un des monuments parmi les plus méconnus de Mandalay, se trouve le monastère "oublié" de Tingaza; c'est l'un des plus vieux monastères de Mandalay et contrairement à Shwe In Bin quelque peu transformé en musée, il est toujours fonctionnel. Deux moines m'ont invité à en découvrir l'intérieur. Ici, contrairement à Shwe In Bin, une partie des bâtiments est un peu délabrée (regarder où vous mettez les pieds) et l'émerveillement se mèle de nostalgie; une visite qui m'a beaucoup touché.
20121005_c54
Kyaung Tingaza, 2012; © Michel Racine
20121005_c69
Kyaung Tingaza, 2012; © Michel Racine

La base des piliers de teck est extraordinaire.
20121005_c57
Kyaung Tingaza, 2012; © Michel Racine
20121005_c60
Kyaung Tingaza, 2012; © Michel Racine

Jeux

20121005_c69
Ecole monastique, près du Kyaung Tingaza, 2012; © Michel Racine

Mais juste à côté du monastère et devant une école monastique en partie en construction de jeunes moines jouent à "saute-mouton" (je ne connais pas le nom birman de ce jeu universel).

Vous pouvez continuer plus au nord jusqu'à la paya Chanthaya et prendre le pont traversant le canal pour rejoindre les rives de l'Irrawady, dans un quartier populaire et animé (les petites rues sont un peu plus calmes que les autres).
20121005_c62
Jeu de chinlon, Mandalay, 2012; © Michel Racine
Le chinlon (chinlone) est un jeu très pratiqué dans le pays depuis plus de 1 500 ans. Il se joue pieds nus avec une balle en rotin tressé. Les joueurs forment un cercle, sauf un placé au centre et doivent maintenir la balle en l'air sans la toucher avec la main. C'est un jeu de plaisir dans lequel la créativité et l'esthétique des positions compte beaucoup. Les birman.e.s vous impressionneront par leur habilité, mais ce ne pas une raison pour ne pas essayer.

En pratique

Situés près d'un canal relié à l'Irrawady les deux monastères sont à égale distance de la pagode Mahamuni et du marché Zeigyo.