20171119_c035

Dossiers photographiques

La région parisienne compte une extraordinaire collection d'œuvres architecturales de toutes les époques.

Le musée national d'art moderne George Pompidou  

20170510_c84
"Beaubourg", place Beaubourg
© Michel Racine

Erigé sur la place Beaubourg par Renzo Piano et Richard Rogers en 1977, ce musée, voulu par l'ancien président de la République George Pompidou, grand amateur d'art moderne, est un des monuments les plus emblématiques de Paris.

Sa structure dépourvue de tout mur porteur contraste avec les immeubles anciens qui lui font face de l'autre côté de la place. Surnommé un temps "la raffinerie" l'architecture a suscité de nombreuses polémiques lors de la construction. Ouvert sur la ville et sur le monde, la multitude des services offerts (bibliothèque, cinéma, expositions très nombreuses) en font le bâtiment profane le plus fréquenté de la capitale après le Louvre, aussi bien par les parisiens que par les étrangers.

La Villa Savoye  (détails

20171119_c035
La villa Savoye, Poissy
© Michel Racine

Portant le nom de ses premiers propriétaires, cette villa a été construite pour la famille Savoye par Le Corbusier (Charles-Edouard Jeanneret) et Pierre Jeanneret; elle est terminée en 1931.

La villa illustre les cinq points de l'architecture moderne formalisés par Le Corbusier: les pilotis, les toits-terrasses, le plan libre (les murs intérieurs ne sont pas porteurs), la fenêtre en bandeau et la façade libre (les murs de façade ne sont pas porteurs). Conçu comme une "boite", le bâtiment laisse la nature le pénêtrer: la végétation et la pluie dans son patio intérieur, le soleil sur les toits-terrasses, mais ne s'ouvre pas vraiment sur le parc de sept hectares où il est construit (un parc qui s'est beaucoup réduit aujourd'hui); exception, un trou dans le mur du solarium, sur le toit-terrasse, permet la vue sur la vallée de la Seine; le reste du parc apparait à travers le cadre des fenêtres (dont le positionnement est calculé en fonction des vues).

Maquette de la cité radieuse  

d35620
Maquette d'un appartement de la citée radieuse de Marseille
© Michel Racine

Sans doute le clou de la visite de la galerie d'architecture moderne et contemporaine de la cité de l'architecture (1 place du Trocadéro), une maquette en dimension réelle (dans laquelle on peut pénétrer) présente une unité d'habitation de la cité radieuse de Marseille, construite entre 1947 et 1952. A défaut de vous rendre à Marseille, cette partie de la visite est extrêmement plaisante et vous permet de découvrir les aménagements intérieurs dus à Le Corbusier, Charlotte Perriand et Jean Prouvé.

Notre Dame de Paris  (détails

20151226_c09
Le Chevet de Notre Dame vu de l'ile Saint Louis (quai d'Orléans)
© Michel Racine

La construction initiale de cette cathédrale gothique, concurrente de la basilique royale de Saint-Denis, s'étend sur près de cent ans, de 1163 à 1250. Elle a été classée Monument historique en 1862. Elle fait partie de l'ensemble des rives de la Seine, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1991. Pélerins et visiteurs confondus, c'est le monument le plus visité de France (vingt millions par an, source Wikipedia) et probablement l'un des plus visités au monde (après la basilique de Guadalupe à Mexico et le temple Senso-ji de Tokyo). De ce fait l'incendie de la toiture et de la flèche, survenu en 2019 a provoqué une émotion considérable.

Saint-Denis, la basilique oubliée  (détails) 

Saint-Denis - Façade
La façade ouest en 2015; © CC by SA, Thomas Clouet / Wikimedia

La basilique royale de Saint-Denis est très loin de recevoir le nombre de visiteurs que son passé justifierait. Berceau de l'art gothique (initialement dénommé art français ou Opus Francigenum en latin), sépulture des rois de France depuis Clovis, son histoire est parfois glorieuse et souvent douloureuse comme d'autres monuments emblématiques. . Elle a été classée Monument historique en 1862.

Ses vitraux ont servi de modèle à ceux de Chartres et même si beaucoup ont disparu, on en connait suffisamment pour ouvrir un riche questionnement.

Le sublime déambulatoire entourant le choeur de la basilique constitue le premier chevet gothique construit au monde, un coup d'essai qui était un coup de maitre.

Avec la flèche de la tour nord aujourd'hui disparue (mais qui devrait être reconstruite), l'église est en 1230 le plus haut monument d'Ile de France.

Bibliographie

cité radieuse

Renzo Salvadori. 1990. Architect's Guide ton Paris. Butterworth Architecture, Borough Green, Kent. Synthétique et complet.