20130211_c28 20130211_c28

Dossiers photographiques

Une forteresse existait déjà au 8e siècle. Les comtes de Genève s'installent dans les lieux au 12e siècle.

On ne connait pas grand chose de l'architecture du château des 12e et 13e siècles. Au 13e siècle il devient résidence des comtes de Savoie. Le château est reconstruit au 14e siècle après un grand incendie qui dévaste la ville. La plus ancienne structure identifiée est une courtine en moyen appareil de molasse couronnée d'un chemin de ronde à mâchicoulis similaire à la façade occidentale, et daté des années 1340.

Cette courtine, qui flanque l'aile des cuisines et de la chambre du comte, est transformée dans les années 1430 lors d'une grande rénovation du château sous le duc de Savoie Amédée 8: la tour Saint-Pierre qui flanquait l'angle nord-ouest de la chambre du comte est presque entièrement rebâtie, le chemin de ronde à mâchicoulis détruit et une nouvelle chambre aménagée au-dessus des appartements comtaux, que l'on dote de grandes fenêtres à croisée de meneaux, tandis que la grande cuisine au rez-de-chaussée est elle aussi réaménagée.

Dans la seconde moitié du 15e siècle, une petite tour (Tour sans nom), qui marque les débuts d'une adaptation du château à l'artillerie à poudre, est construite dans l'angle entre l'aile de la chambre du comte et l'aile des appartements princiers de la comtesse et des enfants. Le bâtiment des appartements de la comtesse et des enfants, ainsi que la vieille Tour du Trésor, sont complètement transformés et modernisés par la construction du Logis Nemours entre 1533 et 1565, à l'initiative de Charlottse d'Orléans, veuve de Philippe de Savoie-Nemours. Le Logis Nemours et la tour du Trésor, sont aussi des bâtiments défensifs avec leurs salles basses d'artillerie qui couvrent toute la terrasse nord-ouest et la vieille ville d'Annecy.

20171203_c01
Le château, façade nord de la cour intérieure: logis Nemours (16e), vieux logis (13e), logis neuf (16e), logis Perrière (15e) © Michel Racine.
Le château est transformé en caserne en 1742, une affectation qu'il conservera à travers la révolution française et au delà.

L'armée quitte le château en 1947. Avec la crise du logement sensible à Annecy comme ailleurs le préfet mais également des membres du conseil municipal permettent à quelques personnes d'occuper "provisoirement" une ou deux pièces de cette "caserne" désaffectée. D'autres personnes s'ajoutent les 5 années suivantes. Le 12 juillet 1952, un incendie éclate dans la salle des Colonnes, suite à l'explosion d'un réchaud à alcool. Trois cent cinquante occupants à titre précaire devront être relogés ailleurs. En mars 1953, la Ville achète le château pour la somme de mille francs (anciens, soit 1,52 euros). Les travaux de de restauration nécessiteront un budget bien plus considérable!

Le château est classé monument historique en 1959.

En pratique ↑ 

Attention, le musée château présente des collections permanentes et temporaires bien documentées, mais l'accent n'est pas mis du tout sur l'histoire du château et le décor neutre conçu pour les expositions temporaires dissimule l'architecture des salles. Vous trouverez quelques documents explicatifs dans des présentoirs et des panneaux dans les toutes petites salles (tour du Trésor et tour Saint-Pierre). Au rez-de chaussé, un four à pain proche de la cuisine est visible). Si vous voulez approndir l'histoire au fil de votre parcours, préparez et apportez votre propre guide de visite.

La visite commence (et se termine) par la boutique qui occupe une petite partie de la salle des colonnes (ou cellier); le reste de cette salle, la cuisine et les trois salles du Logis Nemours sont consacrées aux expositions temporaires. Un escalier à vis donne accès au 1er étage du logis Nemours: salles consacrées à la représentation humaine (vitrail, statuaire) à la peinture (centrées sur les paysages de montagne et sur le lac), d'autres illustrant le thème mobilité (mobilier et objet traditionnels: le thème est un peu tiré par les cheveux); la Grande salle est généralement vide et le logis neuf (dont l'architecture est considérée moins élaborée) généralement inaccessible. Le deuxième étage, désservi par le même escalier à vis est consacré à l'art moderne avec des œuvres assez hermétiques; une coursive située au dessus du porche d'entrée donne accès à la tour de la Reine.

La tour Perrière, de l'autre côté de la cour, abrite des collections permanentes consacrées à la biologie et à l'histoire du lac (aquariums, documents consacrés au néolithique, à la pêche et à la navigation sur le lac à l'époque pré-moderne).

Les expositions temporaires sont souvent de grande qualité (quoique les présentations soient souvent mal éclairées, avec des projecteurs placés probablement bien trop haut), malheureusement, même quand les objets proviennent des réserves du musée, il n'est plus possible de les voir une fois l'exposition terminée (par exemple "Le Passé à la loupe" consacrée aux antiquités romaines découvertes à Annecy). Le musée-château d'Annecy possède de très riches réserves, mais un château médiéval remanié à la Renaissance ne se prête pas de façon idéale à la fonction de musée et tout est un peu à l'étroit dans ces murs...

La partie de la cour située entre la Tour Perrière et le logis neuf offre une très belle vue sur la vieille ville.

Bibliographie

Histoire du château. Sur le site officiel.

Laurent d'Agostino, Evelyne Chauvin-Desfleurs. 2017. Annecy (Haute-Savoie), Musée-Château. Façades nord : de la Tour du Trésor à la Tour Saint-Pierre. [Rapport de recherche] EVEHA. hal-02021336
Le document indispensable sur l'histoire du château.

Le musée-château (pdf).
Ce dépliant vous aidera à vous repérer dans la visite mais ne contient pas d'informations historiques (existe aussi en anglais sur le site officiel ainsi que plusieurs livrets enfant téléchargeables).