/20171119_c097
De l'égyptien Setesh / Soutekh, Seth est l'une des plus anciennes divinités égyptiennes. Sa représentation, au museau effilé et aux oreilles dressées mais tronquées, est une composition hybride née de l'imaginaire des Égyptiens des temps prédynastiques. Dans le mythe, Seth est le dieu de la confusion, du désordre et de la perturbation.

20180322_c25
Le passage, par Seth, 2014; sur une des faces les personnages sont agenouillés, sur l'autre, ils traversent des nuages imaginaires. © Michel Racine
20170914_c61
Le passage, par Seth, 2014; Belvédère de Belleville. © Michel Racine

Les oeuvres de Seth sont d'apparence bien moins violente. De son vrai nom, Julien Malland, le grand voyageur qu'est Seth nous incite à nous évader de l'univers urbain. Ses filles et ses garçons traversent fréquement les murs, et ses oeuvres incitent à la rêverie. Personnellement, j'aime beaucoup.

20170914_c52
Rue de Julienne; © Michel Racine

Qu'ils traversent les murs ou pas , les personnages de Seth sont presque toujours représentés de dos (trois-quart dos) et les (sept) couleurs de l'arc en ciel très souvent présentes.
20170914_c42
Collaboration avec Kislow, un artiste Ukrainien, 2013; 29 rue des Cordelières; © Michel Racine
20170914_c44
Les poissons volants, 2013; rue Emile Deslandres; © Michel Racine

20170914_c61
La plus grande fresque de Seth à Paris, 2016, au 110 rue Jeanne d'Arc; © Michel Racine

Sa série sur les jeux des enfants, réalisée en 2018 sur les murs de la butte aux Cailles à l'initiative des Lezarts de la Bièvre, est particulièrement enthousiasmante.
20180322_c25
Apesanteur, 2018; Place de la commune de Paris, Paris 13e. © Michel Racine
20170914_c61
En route pour l'école, 2018; 9 rue Buot, Paris 13e. © Michel Racine
20170914_c61
Saut à la corde, 2018; 18 rue Buot, Paris 13e. © Creative commons (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale)

20190207_c122
De l'autre côté, 2018; Passage Boiton, Paris 13e. © Michel Racine
20181002_c31
Fluctuat nec mergitur, 2018; 17 rue Buot, Paris 13e, Paris 13e; © Creative commons (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale)

20180621_c028
The wire (Le fil), 2017; Avenue Aristide Briand, Fontaine. © Creative commons (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale)
20180621_c029
The wire (Le fil), 2017; Avenue Aristide Briand, Fontaine. © Creative commons (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale)

20180621_c032
The wire (Le fil), 2017; Avenue Aristide Briand, Fontaine. © Michel Racine

Ces deux fresques associées ont été peintes de part et d'autre de la ligne de tramway reliant Fontaine et Grenoble; le garçon représente Fontaine: il porte un faucon bleu sur sa casquette; la fille représente Grenoble: son tshirt s'agrémente de roses (le faucon et les roses étant les symboles respectifs de chacune des deux villes). Derrière l'image d'un jeu enfantin (le téléphone pot à yaourt) se cache une symbolique de la communication et du vivre ensemble.

Bibliographie

Seth; Site officiel.