20151109_c38 20160330_c18 20160329_c031

Dossiers photographiques


Nombeux ceux qui voient le parc national de Niah comme un doublon de celui de Mulu; pourtant, pour tous ceux qui apprécient la tranquilité, Niah est en mesure de vous procurer une expérience tout à fait complémentaire et peut-être plus impressionante.
20160329_c123b-2
La grande grotte (Great Cave, South Mouth).
© Michel Racine
Si vous proscrivez les vacances scolaires malaisiennes et les week ends, vous aurez souvent le parc quasimment pour vous seul, en croisant seulement occasionnellement des groupes de malaisiens. La Grande grotte (The Great Cave) se visite sans guide, vous pouvez y prendre tout votre temps, utiliser un pied photo, etc.. Cerise sur le gâteau, la grotte est toujours fréquentée par les collecteurs de nids d'hirondelles, mais pas toute l'année; évitez le pic de nidification (octobre à février) qui s'accompagne généralement d'interdiction de collecte.

Le spectacle des petites lumières des collecteurs s'agittant à des hauteurs improbables dans une obscurité mystérieuse est subjugant.

A voir, à faire 

Avant l'entrée de la grande Grotte, un abri sous roche montre des restes d'habitations dans lesquelles les collecteurs de nids d'hirondelles et les commerçants négociaient la récolte. Aujourd'hui la vente se fait ailleurs, mais les nids sont toujours très recherchés: leur prix dépasse les 1000 USD le kilo.
20160329_c042
Grotte des Marchands.
© Michel Racine
Plus loin, l'entrée ouest de la grande grotte impressionne par ses dimensions. Une passerelle de bois et des escaliers mènent à The Padang où la grotte atteint sa plus grande hauteur; des "trous" dans le plafond apportent un peu de lumière naturelle.
20160329_c092_hdr
Great Cave, The Padang (HDR).
© Michel Racine

Le passage qui suit, Gua Kira (Moon Cave) se fait dans l'obscurité totale.

L'entrée ouest de la grande grotte présente une zone archéologique qui témoigne d'une occupation par l'Homme pendant une longue période. En 1958, on y a trouvé (T. Harisson, 1958) le crâne d'une femme Homo sapiens daté d'environ 40 000 ans (on s'accorde à penser aujourd'hui qu'Homo sapiens a migré en Asie il y a 60 000 ans et compte tenu du niveau de la mer pendant les périodes glacaires, Bornéo n'a pas toujours été une ile). Parmi la multitude des objets collectés, une boucle d'oreille en jade (lingling-o) et des poteries néolithiques témoignent des occupations plus récentes.

20160329_c120_hdr
Painted Cave (HDR).
© Michel Racine
Une seconde grotte, la Painted Cave présente des peintures murales représentant le transit de pirogues funéraires transportant les défunts dans leur voyage après la mort; en plus des peintures, certaines des pirogues funéraires découvertes dans la grotte étaient également exposées (datées approximativement de 2 300 à 1 045 BP). Si vous n'avez pas beaucoup de temps, vous pouvez vous abstenir de parcourir la longue passerelle de bois jusqu'à cette Painted Cave, car les peintures sont difficiles à voir et les pirogues ont été déplacées ailleurs.
20160329_c106b
Great Cave, Gua Kira: sortie vers la Painted Cave.
© Michel Racine
En 2016, les Chauvesouris avaient largement déserté la grotte, et le spectacle de leur sortie au coucher du soleil n'était malheureusement plus observable: allez voir ce phénomène très prenant à Mulu.
20160330_c17
Au sommet de Bukit Kasut.
© Michel Racine

Bukit Kasut Trail: cette randonnée de 2 h AR en forêt longe une falaise (nombreuses bifurcations sur la gauche vers des grottes dont l'entrée est fermée par de lourdes grilles pour protéger les nids d'hirondelles) puis s'élève par des escaliers et un sentier raide accompagné d'échelles vers un point de vue. L'ensemble constitue un bon entrainement et un excellent test si vous projettez le trek des Pinnacles. Dans le cas contraire, vous pouvez vous contenter de la portion horizontale du sentier.

Un musée archéologique (à l'entrée du parc côté "grotte" de la rivière), présente des panneaux informatifs bien réalisés mais peu d'objets; la photographie y est malheureusement interdite. La plupart des objets découverts à Niah sont aujourd'hui dans les collections du Sarawak Museum à Kuching (en 2016 de nouveau bâtiments étaient en construction à Kuching qui devraient permettre une meilleure présentation des collections de ce musée).


En pratique 

Les bus circulant entre Miri et Bintulu s'arrêtent tous à Batu Niah à 3 km de l'entrée du parc; à la descente du bus, vous serez très probablement abordé par un chauffeur de taxi ou celui d'une voiture privée (18 RM en 2016); pour le retour demander au bureau du parc d'appeler un véhicule. Vous pouvez aussi marcher à pied: il existe un sentier longeant la rivière (45min). A l'entrée, le parc gère des hébergements très confortables et bon marché (à réserver depuis Miri). Une petite "cantine" offre un plat du jour.
20160329_c003
La rivière.
© Michel Racine

Après avoir réglé l'entrée du parc, vous devez traverser une rivière par bateau (1 RM); si vous souhaitez profiter de votre pleine journée, arrangez le retour à l'avance avec le batelier car la traversée s'interrompt normalement à la nuit. Une passerelle de bois mène confortablement à la Grande grotte (30min).
20160329_c031
Maisons longues, Tangap.
© Michel Racine

Une alternative est de dormir chez l'habitant dans la longhouse de Chang Niah qui possède un programme de homestay (tél: 085 434 455; l'office de tourisme de Miri peut vous aider à faire la réservation, indispensable car vos hôtes doivent être prévenus à l'avance; comptez environ 80 RM en demi-pension). Cette longhouse (transformée en appartements) est nettement plus proche de la grotte que les hébergements gérés par le parc et vous permettra d'échanger avec des malaisiens.

Si vous ne souhaitez pas coucher sur place, un taxi à la journée depuis Miri reste une option abordable.

Une lampe est nécessaire pour visiter la grotte, même si le seul passage totalement obscur se limite à Gua Kira (Moon Cave), en direction de la grotte peinte (Painted Cave); il est possible d'en louer au bureau du parc.

Si vous souhaitez faire des photographies dans la grotte (en particulier dans la zone nommée The Padang où des orifices au plafond de la grotte permettent à la lumière naturelle d'éclairer les parois), un pied photographique est indispensable; méfiez vous des contrastes très importants entre les orifices et l'intérieur de la grotte et utilisez la technique de l'HDR.

Bibliographie

Niah. (Sarawak Forestry); par l'organisme public qui gère les parcs nationaux.

Trail Description (Sarawak Tourism).

Lindsay Lloyd-Smith et al.. 2011. Foraging-farming transitions at the Niah Caves, Sarawak, Borneo. Antiquity 85: 492–509.