20160323_c27 20160324_c67 20160324_c45 20160323_c13 20160323_c46 20160327_c51

Dossiers photographiques


20160324_c67
Cette personne est la seule parmi plusieurs centaines présentes pour la cérémonie de Pâques dans l'église évangélique à porter la coiffure traditionnelle et les lourdes boucles d'oreille
© Michel Racine.

Le temps des Penangs habillés d'un petit pagne, portant de lourdes boucles d'oreilles et partageant les repas autour de foyers regroupéz dans l'espace communautaire d'une une maison longue est révolu. En 50 ans les changements se sont déroulés à une vitesse fantastique.

20160326_c45
La maison longue de Pa' Ramapuh
© Michel Racine

Les maisons longues (détails

Dans le même ordre d'idée les maisons longues ont tendance à disparaitre ou à se transformer. Des extensions se développent, mais beaucoup d'habitants préférent s'installer dans de jolies villas modernes à structure bois (voir le dossier architecture).

A voir, à faire 

20160328_c17
Carte du village de Bario
© e Bario

Bario est un peu un endroit pour se retirer de notre monde agité. Vous pouvez vous promener dans les rizières (lorsqu'elles sont en eau, ce qui est rare, car il n'y a qu'une seule récolte par an), visiter le Bario Asal, ou grimper à la Prayer Mountain. Stephen Baya vous expliquera où découvrir des Nepenthes à quelques centaines de mètres de sa guesthouse.

Il existe toujours des possibilités de randonnées plus sérieuses, mais les pistes ont tendance à remplacer les chemins. Sur deux jours le plus intéressant est d'aller au village de Pa' Lungan qui à conservé une ambiance très rurale et offre un très bon hébergement. Le chemin est bien tracé et aménagé pour ne pas se mouiller les pieds; avec la carte de Stephen, vous n'avez pas besoin de prendre un guide.

Si nécessaire, vous en trouverez un à Pa' Lungan: vous pouvez vous contenter d'une ballade aux environs d'une demi-journée dans une très belle forêt primaire ou pour les plus aguerris traverser en deux jours sur Ba' Kelalan où vous pouvez reprendre un avion pour Miri. Ce trajet assez classique nécessite de passer une nuit en forêt sous un abri sommaire (hamacs); vous ferez des économies en recrutant votre guide à Pa' Lungan plutôt qu'à Bario d'autant que vous devrez payer son retour; l'itinéraire passe en Indonésie, mais votre passeport seul (sans visa) suffit et vous n'aurez pas de tampon ! En chemin, vous pouvez aussi faire l'ascension du Mount Murud (2 424 m); pour ce dernier, il faut compter 5 à 6 jours, soit en traversée, soit en AR depuis Pa' Lungan ou Ba' Kelalan. La boucle décrite dans les anciens guides et passant par Pa' Dali semble abandonnée (en raison du développement des pistes).

Attendez-vous à devoir affronter les orages tropicaux, des chemins très mouillés et une armée de sangsues (les chaussettes anti-sangsues sont inutiles car ces bêtes très désagréables s'insinuent partout, sur les bras, le cou, etc.).

En pratique 

Je vous déconseille fortement de venir à Bario pendant la saison des pluies (décembre à février). La température, agréablement plus fraiche que sur la côte du Sarawak peut chuter plus que souhaité, les montagnes se noyer dans la brume et des vols être annulés.
20160323_c09
Twin Otter
© Michel Racine.

Les récents Twin Otters de la MASwings vous transporteront sans problème sur place (avec parfois un petit retard du aux brumes du matin, même à la bonne saison). En 2016, il existait trois vols quotidiens dont deux directs; vous trouverez de la place sans réserver, au moins dans le vol avec escale, sauf en période de fête (une fête culinaire est organisée en juillet). Les baggages de soute sont limités à 10kg.

Vous ne devriez pas avoir de problème d'hébergement non plus (avec la même réserve) , mais contacter votre maison d'hôte (guesthouse) à l'avance vous permettra d'être acueilli à l'aéroport. Le tarif d'hébergement inclut la pension complète. on vous préparera un repas à emporter si vous partez randonner le midi. Partout, l'accueil est excellent et la cuisine fantastique. J'ai cependant une petite préférence:

Jungle Blues Dream : même en ne comportant que 4 chambres, la guesthouse est vaste, offre une superbe terrasse couverte, l'ambiance est artistique (le lieu fait aussi galerie d'art et les peintures de Stephen Baya sont partout); Tine l'épouse danoise de Stephen fait un excellent pain ce qui ajoute encore aux charmes de la cuisine locale; surtout Stephen connait très bien son domaine, réalise de très belles cartes et vous expliquera comment découvrir les environs ou réaliser sans guide les randonnées les plus simples (junglebluesdream.weebly.com).

Suite à un déplacement inopiné de Stephen pour raisons familiales, j'ai aussi passé quelques nuits dans la Ngimat Ayu's guesthouse, une des plus confortables de Bario (avec même une douche chaude).