20151029_c18 20151029_c18

Dossiers photographiques

L'installation sur place d'Ernest Zacharevic, un artiste d'origine lithuanienne, l'intelligence des autorités locales qui ont bien anticipé tout le parti qu'il pouvaient tirer du streetart, ont créé des conditions très favorables à son développement à Penang. De vieux murs tristes et décrépits ont été recouverts d'oeuvres de grande qualité, grâce à la participation d'artistes venus du monde entier. Penang est aujourd'hui un peu un musée de cette pratique artistique et Georgetown est sans doute la capitale du streetart en Asie.

S'intéresser au streetart est aujourd'hui une activité branchée; compte tenu de l'engouement des malaisiens pour cette forme d'art et du nombre de touristes visitant George Town, j'ai peu de chances d'être original. Je vais cependant essayer d'apporter un peu plus qu'une simple collection de photos copiant ou pastichant les oeuvres.

Tout à commencé en apparté des murs peints par un concours lancé en 2009 par le gouvernement local dans la foulée de la nomination de George Town au patrimoine mondial de l'UNESCO. Il en est résulté une série de 52 sculptures en fer forgé, "illustrant avec humour la culture locale", et qui ont été accrochées sur les murs de la vieille ville.

20151101_c031
Kids on bicycle, le streetart le plus célèbre d'Ernest Zacharevic, 2012, Lebuh Armenian, GPS: 5.41468, 100.33823
© Creative commons (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale)
En 2012, lors du George Town Festival, l'artiste Ernest Zacharevic a été commissionné pour produire six murs peints. Leur réception a été extraordinaire. Ernest Zacharevic en a obtenu une réputation mondiale, et depuis la production de streetart a été continue, par Zacharevic ou par d'autres artistes; et elle a gagné toute la Malaisie de manière explosive.
20151101_c030
Kids on bicycle, le streetart le plus célèbre d'Ernest Zacharevic
© Michel Racine

L'art de Zacharevic se caractérise par la combinaison de la peinture et d'objets quotidiens tels des bicyclettes ou des caddies de supermarché permettant au public d'interragir avec les oeuvres.
20151101_c030
Basket Ball, 2012, Ernest Zacharevic, Lebuh Chulia, GPS: 5.41045, 100.33458, © Michel Racine



Tricycle, 2012, Ernest Zacharevic, Jalan Penang, GPS: 5.42136, 100.33376
© Creative commons (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale)

20151101_c030
Tricycles, devant le l'hôtel Cititel Penang, Jalan Penang, © Michel Racine

L'oeuvre ci dessus est un hommage aux conductreurs de tricycles (trishaw), qui attendent le client quasiment juste en face, devant l'hôtel Cititel Penang; Les tricycles sont de moins en moins nombreux à George Town et ne transportent plus que les touristes.

L'office de tourisme local produit un dépliant commentant et localisant les fers forgés et bien des touristes asiatiques se font un devoir de se prendre en photo devant chacune des sculptures. Je vous conseille quand même de vous procurer ce dépliant car il contient une très bonne carte du George Town classé par l'UNESCO et localise, en supplément des fers forgés une bonne quinzaine de murs peints. Malheureusement l'office de tourisme donne le mauvais exemple: aucune information n'est apportée sur les auteurs, ni sur les conditions de réalisation, ni ce que représentent les oeuvres pour ceux qui les ont réalisées. Je vais essayer de faire mieux !

20151101_c060
Lion Dance, Lebuh Armenian, GPS: 5.415313, 100.33747, © Creative commons (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale)

En 2013 un projet représentant des animaux, principalement des Chats, a été initié par un collectif d'artistes asiatiques, dont Tang Yeok Khang et Louise Low de Malaisie, Natthaton Muangkliang de Thailande . En fait sans doute partie le Lion dansant de Lebuh Armenian, le seul exemple que vous trouverez photographié ici. J'ai beaucoup de respect pour tous ceux qui défendent la cause du bien-être animal, mais j'ai trouvé cet ensemble d'œuvres peu intéressant, mieux aurait sans doute valu laisser la spécialité du streetart de Chats à Kuching).

A Hin Bus Depot, des galeries d'art se sont installées autour des restes d'un dépôt de bus abandonné et un marché artisanal se tient chaque dimanche. Le Hin Bus Depot, construit en 1947 dans un style art déco sur Jalan Gurdwara a été fermé en tant que compagnie de bus en 1999. Repris par un collectif d'artistes, c'est un lieu d'exposition indépendant depuis 2014.

Les murs des anciennes maisons du voisinage sont devenus aujourd'hui la nouvelle scène du streetart de George Town. Je n'ai pas visité ce quartier (qui commençait tout juste à s'éveiller en 2014 avec l'exposition Art is Rubbish is Art de Zacharevic), mais à en juger parce que qu'on peut voir sur le web, l'endroit est certainement à visiter (l'arrêt de bus de Brick Kiln Road est à 5 min à pied et est desservi par les lignes 302, 303, 307 et 401).
20151101_c036
Security par Bichichun, Lorong Toh Aka, Urban Exchange 2014, GPS: 5.41325, 100.33684,© Michel Racine

En novembre 2014 un autre évenement, Urban Exchange est organisé par deux centres artistiques, celui du Hin Bus Depot de George Town et Urban Nation basé à Berlin. Une dizaine d'artistes de pays très variés vont y participer, ajoutant de nouveaux murs peints à ceux de Zacharevic et ouvrant la scène artistique de George Town sur l'international. Outre Zacharevic, la liste des participants comprend: Donald Abraham (Malaisie), Karl Addison (Allemagne), Bibichun (Malaisie), Kenji Chai (Malaisia), Anatas Dubra (Lithuanie comme Zacharevic), Elle (Etats-Unis), Fauzan Faud (Malaisie), Don John (Denmark), Sam Loh/SKL0 (Singapour), Rone (Australia), TankPetrol (Manchester Royaume Uni), Fri Till Dea (Malaisie), Mr Toll (Etats-Unis), Jojo Yusof (Malaisie). Mais une des critiques a été que les productions n'étaient pas assez inspirées par la culture locale.


20151031_c15
Bearded Man par Gabriel Pitcher, Urban Exchange 2015, GPS: 5.42027, 100.33525, © Michel Racine
Peut-être à cause de cette critique, ou en raison du manque de murs disponibles, la répétition de l'événement en 2015 s'est donné pour objectif de sortir du centre historique de George Town (ainsi quelques murs ont été peints à Butterworth).

Mais tous les murals d'Urban Exchange 2015 ne sont pas hors du centre historique, comme celui photographié ci-contre où Gabriel Pitcher fait un gros clin d'oeil aux arcades des maisons anciennes.


J'avoue une sensibilité particulière pour le travail de Julia Volchkova, une artiste russe invitée à George Town en 2014 et qui a travaillé depuis, indépendemment de toutes les manifestations citées. Ses sujets sont des "gens ordinaires", mais tous ces visages nous "parlent" et les dimensions imposantes et l'hyperréalisme de la plupart des murs de Julia Volchkova ne laissent aucune échappatoire.
20151103_c05
Le garçon du bord de la route, 2014, Julia Volchkova, Prangin Canal, GPS: 5.41156, 100.33407
© Michel Racine

20151102_c045
Le batelier indien (Indian Boatman), 2014, Julia Volchkova, Lebuh Klang, GPS: 5.419273, 100.337272
© Michel Racine

Julia Volchkova s'intéresse aux nombreuses facettes de la société multiculturelle qu'est la Malaisie, mais semble très concernée par la communauté indienne. En 2015 elle peint à Lumut Lane une vieille femme, diseuse de bonne aventure rencontrée à Little India.

Les quatre murs monumentaux peints en 2015 et 2016 à Balik Pulau justifient à eux seuls le déplacement dans cette bourgade malaise de Penang (les bus 501 et 402 vous y méneront, mais le 501 est moins lent).

Nagore Square est un autre quartier un peu excentré du George Town historique, composé de galeries commerciales et de restaurants dans une zone plutôt résidentielle. Le streetart est présent de l'intersection de Jalan Burma et Jalan Nagore vers Jalan Bawasah. Le bus 101 de Rapid Penang y conduit. Je n'ai pas visité non plus ce quartier personnellement.

Le voisinage des bâtiments coloniaux et des délicates maisons chinoises du 19e siècle avec l'art de rue du 21e siècle est assez étonnant, mais, à quelques exceptions près, les deux cohabitent en général plutôt bien.

Bibliographie

Julia Volchkova is Transforming Penang. Says, 05 Apr 2016.

La brochure de l'office du tourisme (pdf) est téléchargeable ici, mais, outre qu'elle est centrée sur les fers forgés et non sur les murs peints, je la trouve encore moins bien faite que le dépliant papier obtenu sur place en 2015 (Penang Global Tourism).

Plusieurs cartes basées sur Google Map existent le le web, celle que je préfère est ici:
Penang Street Art, par Jaclynn Seah, The Occasional Traveller.

Ernest Zacharevic. George Town, 2012. www.ernestzacharevic.com.
La réalisation des murs peints de George Town en 2012.

Hin Bus Depot.