20151029_c18 20151029_c62

Dossiers photographiques

Sans doute inspiré par le succès du streetart à George Town, l'artiste local Eric Lai et ses étudiants ont démarré un projet dans une ruelle au sud de Jalan Sultan (près de la mosquée Panglima Kinta). Pour cette cause, la ruelle a été renommée Mural Arts Lane. Les œuvres ont été peintes sur deux années (2013 et 2014).
20151029_c19-2
Mural Art's Lane, collectif sous la direction d'Eric Lai
© Creative commons (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale)
20160328_c13
Mural Art's Lane, Eric Lai
© Eric Lai (painter); Michel Racine (photographer)
20151029_c43
Mural Art's Lane, Eric Lai; GPS: 4.59361, 101.08194
© Michel Racine (photographer)
20151029_c38
Mural Art's Lane, Eric Lai; GPS: 4.59361, 101.08194; Michel Racine (photographer)

Mural Art's Lane.
20151029_c42
Mural Art's Lane, Eric Lai
© Michel Racine (photographer)


20151029_c10
Mural Art's Lane, collectif sous la direction d'Eric Lai
© Michel Racine (photographer)
20151029_c49
Mural Art's Lane, détail du mural précédent
© Chong Kai Ching (painter); Michel Racine (photographer)

.
20151030_c63
Mural Art's Lane, par Eric Lai
© Creative commons (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale)
20151029_c07-2
Localisation des fresques d'Ernest Zacharevic
© Creative commons (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale).

Sept autres murs, sponsorisés par l'entreprise White coffee) ont été commandés en 2014 à Ernest Zacharevic. Ces derniers, dispersés dans la vieille ville, sont (mal) présentés dans une feuille de l'office du tourisme (1), mais avec plan et coordonnées GPS !

(1) La brochure ne donne aucune information sur les auteurs ou le contexte de réalisation.


20151029_c62
Tricycle par Ernest Zacharevic, 2014, Concubine Lane; © Creative commons (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale).

Cette fresque gentiment subversive de Zacharevic pointe les déchets produits par la société de consommation.



Depuis, le streetart a connu un développement explosif à Ipoh (comme dans d'autres villes de Malaisie) et sa découverte constitue un attrait complémentaire aux ressources touristiques plus classiques. Entre autres, une fresque géante a été peinte en 2016 sur Pasir Pinji, près de Jalan Sultan (04° 34,548; 101° 05,158 E).

Bibliographie

Wall Art Comes to Ipoh. Ipoh Echo, March 1, 2013.
Amar Singh HSS. A quiet Malaysian. Ipoh Echo, March 1, 2014.
Ernest Zacharevic. Ipoh, 2014. www.ernestzacharevic.com.