20160311_c42 20160314_c044 20160312_c160 20160312_c067 20160314_c008-2

Dossiers photographiques



20160311_c42

© Michel Racine

De rares "resorts" et centres de plongée se sont installés sur des iles au large de Tobelo; les autres visiteurs sont attirés par les volcans. Vous êtes ici totalement en dehors des grands itinéraires touristiques.

La branche nord-ouest d'Halamahera porte une série de volcans; du sud au nord: Jailolo, Uno-Ranu, Gamkonora, Ibu, Dukono. Ces deux derniers sont en activité quasi permanente et parmi les plus spectaculaires d'Indonésie. Ils ne reçoivent guère plus d'une dizaine de groupes de visiteurs par an, mais justifient à eux seuls le voyage sur la branche nord-ouest de l'ile d'Halamahera.

Tobelo (détails)

La seule ville d'importance d'Halmahera est en fait un gros village.

20160312_c079
Le cratère actif du Dukono aux prémisces de l'aube
© Michel Racine

Le Dukono  (détails)

Un panache de cendres de plus d'un kilomètre de hauteur est produit en permanence par ce volcan exceptionnel.

20160314_c008-2
Duono, maison traditionelle
© Michel Racine

L'Ibu et le village de Duono  (détails)

Le village très accueillant de Duono dégage une impression très forte de "bout du monde". Ici, tout les artifices ont disparu.

En pratique

Météo / Saison
Les pluies à Tobelo se répartissent assez régulièrement sur l'année (il pleut à peu près un jour sur deux); les mois juin à octobre sont un peu moins humides que les autres, ainsi que le mois d'avril. Mai et décembre sont les plus humides, mais les différences sont faibles (120 à 250mm par mois). Prévoir suffisamment de jours pour pouvoir différer ou répéter une visite peut permettre de contourner cette météo capricieuse.
Transports
Jailolo est relié à Ternate (débarcadère de Dufa Dufa) par des bateaux lents et rapides.
Sofifi est relié à Ternate (débarcadère de Majolica Ulama) par des bateaux rapides.


Références

L'Arc de Halmahera.

Bibliographie

20160311_c19
Autoportrait aux rétroviseurs
© Michel Racine