20170704_c035-2

Dossiers photographiques

flyer_l_art_vache
Extrait du dépliant de l'office du tourisme; Crédit: legrandbornand.com

Impulsé par des artistes locaux dont Pierre Amoudry dès le début des années 2000, le streetart de la station village du Grand-Bornand se compose d'un remarquable ensemble de murals de styles variés, tout en restant marqués par l'identité locale.

La plupart des fresques sont dans un rayon de 200 m autour de l'église, vous n'aurez pas beaucoup à marcher pour les découvrir; et l'office du tourisme publie même un dépliant papier, intitulé "l'art vache", qui les localise sur une carte.

D'autres œuvres, plus "spontanées" sont dispersées ailleurs sur la commune; elles n'en sont pas moins touchantes ou intéressantes, à vous de les découvrir...

Ainsi, le thème de la Vache se taille "la part du Lion" comme en témoignent les fresques suivantes:
20171017_c02
Le Ruminhom, par Pierre Amoudry, 2002; © Creative commons (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale)
20170711_c49
A la manière de Magritte, par Melting Paint; © Creative commons (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale)

20171017_c02
La Vaca Gaudi, par Melting Paint, 2009; © Creative commons (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale)
20170711_c49
Buvez du lait (détail), par Micowel, 2000; © Creative commons (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale)

20171017_c02
Les yeux dans les Meuh (détail), par Pierre Amoudry, 2002; © Creative commons (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale)
20170711_c49
La Cordée de paire en fils (détail), par Melting Paint, 2014; © CC (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale)

20170704_c064
La vache qui lit; © Creative commons (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale)
20170711_c39
A la queue leu leu (détail), par Henry Rey, 2000; © CC (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale)

20170704_c050
Buvez du lait (détail), par Micowel, 2000; sous l'église du Grand Bornand; © Michel Racine

Cette glorification de la Vache et donc avec elle de l'économie pastorale est amusante au premier degré.

Au second degré, elle peut poser problème. Il ne faut pas oublier que la société traditionnelle montargnarde a en effet développé au cours du temps une économie agro-pastorale qui a transformé totalement totalement la nature et en particulier a éliminé toute la grande faune, qu'il s'agisse de végétariens ou de carnivores.

Le lobbying de ces acteurs économiques s'illustre tristement pour prôner l'abattage des Loups censés qui s'attaqueraient aux moutons mal gardés ou celui des Bouquetins acusés de transmettre des maladies au bétail est là pour nous le rappeler. On conçoit qu'il faille faire accepter le streetart par des populations méfiantes envers cette culture citadine, mais peut-être pas en vendant son âme.

Un peu au dessus de l'église, une petite place semble avoir échappé au passage du temps:
20170711_c42
Place de la Grenette, Le Grand Bornand
© Michel Racine
20171017_c02
Garçon, chemin de la Forclaz, par Pierre Amoudry; © Creative commons (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale)
20170704_c147
Chemin de la Forclaz, par Pierre Amoudry; © Creative commons (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale)


20170711_c35
Hommage à Cabu, Le Grand Bornand
© Creative Commons (Attribution: Michel Racine, pas d'utilisation commerciale)
20171025_c05
Bourrelier, par Pierre Amoudry; entrée aval du village de Grand Bornand © Michel Racine

Références

Buvez du lait.